mardi 18 novembre 2014

Une reliure peinte art-déco sur un Oiseau de Hector Giacomelli

Michelet, Jules



L'Oiseau
édition illustrée de 210 vignettes sur bois dessinées par Hector Giacomelli



Paris, Librairie Hachette et Cie, 1881.



28,5 x 20 cm (R), grand in-8, (8) 424 pp., nombreuses compositions gravées sur bois in et hors texte d'après Hector Giacomelli, reliure de plein vélin ivoire, ornée, sur chaque plat, de deux larges compositions art-déco peintes à la gouache, dos également peint, avec titre et auteur dorés, premières contre-gardes peintes, couverture supérieure conservée (premier plat signé Héouza San [?]).



Deuxième tirage des compositions de Giacomelli (le premier datant de 1867). L'un des 20 exemplaires sur Japon (n° 14), seul grand papier.



Reliure peinte avec talent vers 1925 par un artiste que nous ne sommes pas parvenus à identifier. Avec ses compositions géométriques figurant un oiseau de jour au premier plat et un oiseau de nuit au dernier plat, le style est typiquement art déco.



Petits accrocs aux compositions, quelques rousseurs en fin de volume.



(VICAIRE, V, 833 ; BRIVOIS, 278 : "l'un des plus beaux livres à gravures sur bois édités par la Maison Hachette")



540 €

jeudi 30 octobre 2014

Arbitrage Coppier / Firmin-Didot. Documents autographes de Victor Mercier, Léopold Carteret, André Charles Coppier, contrat d'édition et autres...

Mercier, Victor (magistrat et bibliophile, 1853-1932)
Carteret, Léopold (libraire, 1873-1948)
Coppier, André-Charles (peintre, graveur et écrivain d'art, 1866-1948)

Arbitrage André-Charles Coppier contre Firmin Didot à propos de "Eaux-fortes authentiques de Rembrandt" publié en 1929. Pièces autographes et documents.

Intéressant ensemble de documents autour du conflit qui opposa André-Charles Coppier à l'éditeur Firmin-Didot après la parution de la troisième édition de ses Eaux-fortes authentiques de Rembrandt, ouvrage dont il assura également la direction artistique.



Choqué de voir que l'éditeur avait publié, après le tirage des exemplaires de luxe, un bulletin de souscription annonçant des tirages inférieurs aux chiffres définis par contrat et à ceux effectivement tirés, Coppier demanda à l'éditeur d'insérer un rectificatif à la justification, principe accepté par Firmin-Didot mais qui, pour une histoire d'exemplaires de passe et d'exemplaires tirés en héliogravure, dégénéra en un conflit qui fut soumis à l'arbitrage du tribunal de commerce de la Seine.

L'arbitre, Paul Deloffre, soumit donc, début 1932, une série de questions, émanant tant de Coppier que de Firmin-Didot, à la sagacité de plusieurs institutions, parmi lesquelles la Société des Amis des Livres, dont Victor Mercier, éminent bibliophile et alors président honoraire à la Cour de Cassation, se trouvait président après le décès de Henri Beraldi. Après un rendez-vous avec Coppier et deux relances de celui-ci, le "Président Mercier" sollicita l'avis des sociétaires de la Société des Amis des Livres ainsi que du libraire de la Société, Léopold Carteret, lequel était également son fournisseur favori de livres rares, avant de livrer sa longue réponse au juge-arbitre.



Carteret consacrera plus tard deux pages à Victor Mercier ("parfait magistrat" et "grand biliophile") dans son Trésor du Bibliophile (I, pp. 48-50). 


Liste des documents

1) 2 lettres tapuscrites signées in-8 de Paul Deloffre (arbitre et rapporteur près le tribunal de commerce de la Seine) datées du 16 janvier 1932 et du 25 juin 1932, à Victor Mercier (en sa qualité de président de la Société des Amis des Livres), 



2) 2 lettres autographes signées (1 p. in-12 et 1 p. 1/2 in-12) de André-Charles Coppier, datées du 24 mars 1932 et du 26 mai 1932, à Victor Mercier, 



3) 1 manuscrit autographe non signé de Léopold Carteret de 2 1/3 pp. in-8 sur papier à son en-tête, daté du 13 juin 1932, à propos du litige en question, avec biffures de la main de Victor Mercier, 

4) le compte-rendu autographe non signé par Victor Mercier de la réunion du 25 mai 1932 de la Société des Amis des Livres (1 2/3 p.), 

5) le brouillon autographe non signé d'une lettre du 14 juin 1932 de Victor Mercier à Paul Deloffre (3 2/3 pp. in-4), 

6) copie ronéotypée du contrat entre André-Charles Coppier et Firmin Didot et Cie pour l'édition de "Les Eaux Fortes de Rembrandt" (4 1/2 pp. in-4), 



7) copie ronéotypée des questions de André-Charles Coppier soumises à la Société (3 pp. in-4),



8) copie ronéotypée des questions de Firmin, Didot et Cie soumises à la Société (2  pp. 1/2 in-4).



Certains documents, et notamment le manuscrit de Carteret, sont rongés dans les marges. 

300 €

mardi 28 octobre 2014

Envoi autographe de Stéphane Mallarmé et J.-K. Huÿsmans sur "Chez les passants" de Villiers de l'Isle-Adam, 1890.

Villiers de l'Isle-Adam, Auguste de

Chez les passants (fantaisies, pamphlets et souvenirs)
Frontispice de Félicien Rops


Paris, Comptoir d'édition, 1890. 19 x 12 cm, in-12, (4) 312 pp. - frontispice gravé à l'eau-forte par Rops, broché sous couverture verte imprimée. 

Edition posthume en partie originale. Exemplaire sur papier d'édition (après 15 sur Japon) enrichi d'un double envoi ex-dono de la main de Stéphane Mallarmé, contresigné par Joris-Karl Huÿsmans "à Madame Alfred Fournier, respectueux hommage".




Mallarmé et Huÿsmans étaient les exécuteurs testamentaires de Villiers. Ils se chargèrent d'établir cette édition avec Léon Dierx, au profit de la veuve de Villiers et de son fils.

Le professeur Alfred Fournier, et son fils, le docteur Edmond Fournier, étaient tous deux d'importants syphilligraphes ainsi que d'éminents bibliophiles. Les théories d'Alfred Fournier sur l'hérédosyphilis (syphilis congénitale) inspirèrent fortement Huÿsmans pour A rebours. Son fils Edmond était le médecin et un proche de Méry Laurent, la muse de Mallarmé - il fut envoyé au chevet de Villiers mourant.

Madame Alfred Fournier, quant à elle, dédicataire de l'envoi, avait en 1890 émis l'idée de venir en aide à Verlaine, alors malade et sans le sou, en lui demandant de composer un poème sur un éventail Directoire, projet pour lequel Mallarmé et Méry Laurent servirent d'entremetteurs.




On connaît deux autres envois de Mallarmé et Huÿsmans aux deux Fournier sur cette édition de Chez les passants

  • l'un, à Edmond, passé dans la vente de la bibliothèque d'Alfred et Edmond Fournier (14-18 juin 1926, n° 1381 - vendu 500 francs) "en souvenir d'une visite à la Maison Saint-Jean de Dieu" (lieu du décès de Villiers),
  • l'autre, à Alfred (et non à Edmond, comme indiqué par erreur sur le catalogue), "deux amis de Villiers" (vente Kahn-Dumousset du 20 avril 2011).


On connaît également un exemplaire de Axel portant un envoi ex-dono de Mallarmé "à Madame Alfred Fournier, hommage respectueux au nom de Villiers de l'Isle Adam".




Exemplaire dont les pages du catalogue de l'éditeur  ne comportent, comme souvent, que les pages 307 à 312, au lieu de 307 à 320. Des rousseurs au frontispice.

vendu

dimanche 6 avril 2014

Marino Marini : Idea e Spazio, 12 eaux-fortes (1963)

Marini, Egle - Marini, Marino

Idea e Spazio
Eaux-fortes originales de Marino Marini. Poèmes d'Egle Marini



Paris, Les Cent bibliophiles de France et d'Amérique, 1963.



51 x 38 cm, grand in-folio, 22 ff. n. ch., 12 eaux-fortes originales en couleurs hors texte, en feuilles sous couverture blanche à rabats imprimée, coffret de l'éditeur de pleine toile grège.



Edition originale et premier tirage. Tirage unique à 128 exemplaires, tous sur grand vélin de Rives à la cuve et signés par l'artiste au colophon. Celui-ci (n° 30) théoriquement nominatif mais le nom du propriétaire a été découpé.




Troisième ouvrage illustré par Marini, sur des poèmes de sa sœur (en italien). Splendides compositions équestres.




Très bel exemplaire malgré la découpe signalée. (MONOD, 7774)




vendu

jeudi 27 mars 2014

Oskar Kokoschka - Marcel Jouhandeau - Le Bal masqué. Sept lithographies originales (1967).

Marcel Jouhandeau

Le Bal masqué
Lithographies originales : Oskar Kokoschka



Paris, Les grands livres illustrés par les peintres contemporains, 1967.



58 x 81 cm, in-plano, 2 ff. bl. - 20 ff. n. ch. portant 7 lithographies originales en couleurs signées hors texte de Kokoscha - 2 ff. bl. - 6 planches de fac-similés - 1 f. - 5 ff. bl., en feuilles sous emboîtage de toile beige et papier toilé de la même couleur portant au premier plat la signature de Kokoschka reproduite en rouge. 



Edition originale de ce court texte de Jouhandeau et premier tirage des grandes lithographies d'Oskar Kokoschka.



Tirage unique à 121 exemplaires, celui-ci n° 5 imprimé au nom de Augustin Terrin, l'un des 71 sur vélin pur chiffon d'Arches signé au colophon par l'auteur et l'artiste. Les sept lithographies sont toutes signées à la mine de plomb du monogramme.



Les six fac-similés reproduisent les maquettes du "Bal masqué" de Verdi crées par Oskar Kokoschka pour l'Opéra de Florence en 1962.




Un ensemble monumental, comme souvent sans les fragiles couvertures intermédiaires. Petit accroc en marge d'une litho, pâle trace de mouillure au coffret. (MONOD, 6443)



1 700 €


dimanche 23 mars 2014

Charles Léandre - Maupassant : Dix contes du pays de Caux

Guy de Maupassant

Dix contes du pays de Caux
avec dix lithographies originales de Charles Léandre



Rouen, Société normande des amis du livre, 1929.



29 x 19,5 cm, in-4, 142 (7) pp., 10 lithographies en noir hors texte, en feuilles sous couverture blanche rempliée et imprimée.



Tirage total à 100 exemplaires, celui-ci l'un des 75 sur vélin blanc à la forme des papeteries de Rives (n° 38). Rare.



Quelques rousseurs. (MONOD, 7888 ; CARTERET, IV, 270 : "édition recherchée") 



450 €

dimanche 23 février 2014

Robert Bonfils : Vues de Paris, 16 bois en bouleurs, 1920.

Robert Bonfils

Vues de Paris
Bois en couleurs gravés par Robert Bonfils



(Paris, Louis Rouart, sd [ca 1920]).




45 x 31 cm (R), 1 f. (liste des planches) - 16 bois en couleurs contrecollés hors texte sous marie-louise - 1 f. (justification), reliure de l'époque de demi-chagrin chocolat à coins, dos à 4 nerfs.




Premier tirage des beaux bois en couleurs de Robert Bonfils. Tirage à 323 exemplaires, celui-ci l'un des 300 tirés sur alfa montés sur vergé d'Arches (n° 191). Relié sans les couvertures, quelques rousseurs. (MONOD, 1681 ; CARTERET, V, 33)






vendu